Site des amateurs de de vignes et de vins de fruits dans les régions septentrionales
Accueil ] Remonter ] Uccle-Geleytsbeek ] Domaine du Chenoy ] [ Basse-Wavre ] Uccle-Melkriek ] Olloy-sur-Viroin ] Chokier ] Waterloo-Chenois ] Villers-le-Ville ] vignobles-liens ] vignobles septentrionaux ] Agaises ]

 

Archive : Le vignoble de Basse Wavre

Lorsque vous quittez Wavre en direction de Louvain vous pouvez remarquer une tache bleue sur votre droite:
 le filet du vignoble de Joseph Gillet, président de la Gilde Brabançonne.

Ce vignoble de la vallée de la Dyle a été planté en 1992.
La majorité des cépages proviennent du Luxembourg (pépinière Pauli), il s'agit de Muller-Thurgau, d'Auxerrois et de Sieger.  D'autres pieds sont venus s'ajouter par la suite : des Léon Millot (hybride) et des pinots noirs précoces greffés en Belgique.

Pendant près de 15 ans la Gilde Brabançonne s'est réunie mensuellement chez Joseph et Léa. Leur vignoble servit ainsi de terrain d'exercices pour les cours de taille organisés par la Gilde Brabançonne, chaque année au mois de mars.

Notre ami Joseph nous a quitté le 29 novembre 2005

vignoblewavre1.jpg (46798 octets)
vignoblewavre2.jpg (35265 octets) vignoblewavre3.jpg (24468 octets)

Un homme aimable, sincère, généreux, un homme très humain, compréhensif, compatissant, un homme vrai et bon, image de la « bonté même » nous a quittés.

Après une vie active, une vie riche, une vie épanouissante, une vie exemplaire, Joseph Gillet est retourné chez le Père.

Joseph Gillet était un modèle de bienveillance. Nous l’avons tous connu toujours disposé favorablement envers ceux qu’il rencontrait, envers ceux qui le visitaient et Dieu sait que Joseph appréciait les visites de ses amis et connaissances. Il n’existait chez Joseph aucune hostilité envers quiconque, aucune méchanceté, aucune malveillance mais au contraire émanait de lui un attrait puissant et une bonté simple qui émerveillait.

Pour cette richesse de bienveillance, Joseph, merci.

Joseph Gillet était l’exemple parfait de générosité. La générosité est cette qualité supérieure qui dispose à donner beaucoup de soi même, à donner de son temps, à donner le meilleur de soi-même sans rien chercher en retour. La générosité est ce noble sentiment plein d’humanité qui porte à se montrer bon, charitable, bienveillant, prêt à pardonner et à épargner les autres pour vivre en paix avec eux. Toute cette richesse, tout ce talent, Joseph en disposait abondamment et en usait généreusement à l’égard de chacun.

Pour cette générosité tant appréciée, Joseph, merci.

Joseph Gillet semblait heureux de rendre les autres heureux. A son contact, chacun se sentait bien, se sentait à l’aise, se sentait en confiance et était heureux. Peut-être Joseph avait-il lu et surtout retenu la maxime qui déclare : Rendre heureux rend heureux ». En tout cas, lui, Joseph, vivait pleinement dans son cœur ce précepte qui lui paraissait une vérité et un code de vie : « Rendre heureux rend heureux ».

Pour tout ce bonheur donné et reçu, pour ces moments de bien-être partagé, pour ces heures de satisfaction réciproque, Joseph, merci.

Il régnait entre Joseph et Léa une vieille entente toute spontanée mais vraiment profonde. Joseph et Léa donnaient l’image parfaite du bonheur et les voir ainsi heureux ensemble, unis et solidaires, complices et pleins d’estime l’un pour l’autre, cette image gonflait les cœurs de satisfaction. Quelle douceur entre Joseph et Léa. La vie les voyant vivre côte à côte comme deux âmes bien nées, améliorées au fil de la vie comme bonifiées d’avoir vécu longtemps l’un près de l’autre, l’un avec l’autre, l’un pour l’autre, chacun attaché au bonheur de l’autre. Que de patience, que de respect, que de pardon, que de recommencement pour atteindre cet accord parfait, cette harmonie qui ravissait leurs amis.

Pour ce exemple de vie de couple, Joseph et Léa, merci.

Joseph Gillet était vraiment le roi du bon accueil. Qui peut oublier sa façon amène de recevoir, la figure illuminée d’un sourire, ceux qui arrivaient. Quel talent dans sa façon de mettre à l’aise, dans sa façon de semer un brin d’humour dans ses paroles, dans sa façon délicate et toute simple d’offrir un biscuit, une praline ou un verre de son cher vin, dans sa façon de partager des moments de vie où fleurissaient l’amitié, la douceur, l’affection et la vraie sympathie. C’est son cœur qu’il donnait en accueillant.

Pour ces leçons d’accueil généreux, Joseph, merci.

Joseph Gillet était un homme d’humeur égale, d’un caractère le plus souvent jovial, facile à vivre, donnant l’image du bon vivant plein de bon sens, rempli d’un savoir faire abondant et varié. Il réussissait ce qu’il entreprenait. Ne pourrait-on pas dire que lui qui avait reçu cinq talents, les a fait fructifier et en a rapporté dix et cela un peu à l’image du bon serviteur de la parabole bien connue.

Un tout dernier mot pour toi, cher Joseph : Que le Royaume de paix, de douceur, de générosité qu tu as essayé d’instaurer et que tu as animé ici-bas, que ce Royaume t’accueille maintenant pour l’éternité et que le Père éternel t’ouvre tout grands ses bras en te disant : « Viens chez ton Maître ».

Au revoir, Joseph, et grand merci.

Y. P. de la Gilde Brabançonne

 

Le monde viticole belge perd là un de ses pionniers, pierre angulaire du renouveau de la culture de la vigne en Belgique.

Les membres de la Confrérie se souviendront toujours d'une de ces mémorables journées de solidarité et de formation chez Joseph où il faisait bon tailler à Basse Wavre.

Mais les graines des nouveaux vignerons ne tombent jamais très loin des anciens, surtout que ce genre de vigneron ne fait jamais d'ombre mais laisse le soleil arroser copieusement tous ceux qui l’entourent.

Merci Joseph de bien vouloir déjà replanter au-dessus des nuages ce vignoble ensoleillé dont tous nous rêvons. 

Au revoir,

C.W. de la Confrérie du Vignoble de l'Abbaye de Villers en Brabant

 

Précédente ] Accueil ] Remonter ] Suivante ]

©

Les textes et images de ces pages sont soumis aux lois belges et internationales en matières de droits d'auteur et de Copyright..
L'utilisation à fins privées est autorisée. Tout autre usage, particulièrement à fins commerciales  est soumis à une autorisation préalable octroyée par CEPvdqa asbl.
Première mise en ligne du site en février 2000; dernière en janvier 2016
L'auteur de ce site est enseignant et titulaire d'un master en sciences de l'éducation