Site des amateurs de de vignes et de vins de fruits dans les régions septentrionales
Accueil ] Remonter ] traité de vinification ] Rhubarbe ] ma façade est vigne ] [ Etude historique sur la culture de la vigne en Belgique ] une pomme pour la soif ] Boissons bio tome 1 ]

 

étude historique 

sur la 

culture de la vigne en Belgique (réédition)

Cette étude de Joseph Halkin parue en 1895 retrace l'histoire de la viticulture belge depuis l'apparition des premiers vignobles dès le IXe siècle tant en Flandre (Gand) qu'en Wallonie (Huy et Liège). 

Cet ouvrage s’inscrit dans le cadre du renouveau de la viticulture wallonne. Une appellation contrôlée valorise désormais les produits des vignerons wallons. La renaissance des vins wallons s'accompagne normalement d'interrogations relatives à son passé, aux anciens vignobles. Nous expliquons les motifs de cette réédition, plutôt que l'édition d'une nouvelles étude dans le texte ci-dessous. C'est aussi un appel à mieux connaître notre passé viticole.

format A5 - 160 pages (146 de l'étude originale + couverture, introduction et annexes). ISBN 2-9600558-0-2   Prix public : 13,50 € - 15,90 € port compris.

 
Commander le livre            Si vous êtes libraire         Echos de presse                 Le lire en ligne sur notre site internet

A la lecture de notre passé viticole.

Le renouveau de la viticulture de plein air est patent en Belgique; le réchauffement climatique n’y est pas étranger : depuis 1960, toutes les nouvelles plantations se sont maintenues et ont prospéré. 

Depuis les années 1980 une viticulture commerciale renaît en Belgique. D’abord dans les Flandres, suivant les conseils de Jan Bellefroid, est née une viticulture à vin blanc. 

La Wallonie, partie pourtant la première avec la viticulture hutoise autour de Charles Legot dès les années dix-neuf cent soixante, ne s’est développée que vers les années 1990 et 2000 avec l’arrivée de nouveaux cépages rouges de qualité comme le « Regent ». 

La viticulture belge est donc en plein développement; des appellations contrôlées ont été créées : d’abord flamandes dès 1997  (Hageland) et en 2000 (Haspengauw), ensuite wallonnes en 2004 (Côtes de Sambre et Meuse). Pour les vins produits hors de ces appellations, des dénominations telles que « vins des jardins de Wallonie » et « vlaamse landwijn » ont été créées.

Cette nouvelle viticulture invite chacun à se tourner vers son passé et à s’interroger sur les vignobles qui existaient dans sa région. Et là, à la surprise générale, il n’y a pratiquement aucun village qui n’ait possédé de vignes au Haut Moyen-âge.  Lorsqu’on approfondit le sujet, on constate qu’il n’existe que très peu d’écrits et de recherches historiques relatives à la viticulture dans nos régions, plus réputées pour leurs bières que pour leurs vins, mais pour combien de temps encore… ?  

Il nous est ainsi venu à l’idée de réécrire ou plutôt de compléter l’histoire de la viticulture belge. La dernière étude exhaustive sur le sujet date en effet de 1895. En 110 ans nous avons assisté à une réelle transformation de la viticulture de plein air en Belgique, par exemple sa disparition totale en 1947, malgré quelques tentatives de reconstitution tant en Flandres (Wesemael en 1826, Herentaels en 1903) qu’en Wallonie (Huy en 1895-1913, par exemple). 

Des textes sont venus compléter l’étude de 1895, qui de l’aveu même de son auteur (voir p. 6) était incomplète. Nous disposons ainsi d’informations complémentaires relatives au Brabant wallon, autour de Wavre et Villers-la-Ville, de même que des données assez complètes sur Forest et Uccle en région bruxelloise. Des documents relatifs à la Hesbaye, au Tournaisis, à Louvain, mais aussi à des régions voisines de la Belgique au climat similaire comme la Picardie française existent également. 
Ce sont souvent les Cercles d’histoire et autres associations locales qui ont récolté les informations concernant la viticulture de jadis.
Pour les vallées de la Sambre et de la Meuse, une étude exhaustive des vignobles, réalisée par Guy Durieux, ami vigneron hutois, doit paraître incessamment; elle est riche en documents historiques concernant chaque pays mosan.

Cependant,  pour proposer une nouvelle étude historique sur la culture de la vigne en Belgique, des données manquent cruellement concernant les régions luxembourgeoise et lorraine ainsi que les vignobles du Brabant flamand et de Bruxelles, Saint-Josse, Schaerbeek, Auderghem et Watermael-Boitsfort. Aussi, au travers de la présente réédition de l’étude de Joseph Halkin, lançons-nous un appel auprès des amoureux d’histoire qui possèderaient des documents aptes à enrichir notre fonds de documents historiques. Nous les encourageons et les remercions déjà de nous contacter afin de permettre la publication dans quelques années, d’une étude sur la viticulture belge de ses débuts à nos jours. 

Ce sera aussi l’occasion de présenter les nombreux vignerons qui oeuvrent déjà au succès de la viticulture belge et ne manqueront de l’enrichir davantage encore. Nous sablerons alors le crémant de Torgny ou presque champenois d’Haulchin,  avant de boire un vin  blanc de Mellemont, Huy, Chockier, Amay, ou Emines … pour terminer par un vin rouge de Villers-la-Ville, de Thuin ou Emines.

Marc De Brouwer        CEPvdqa asbl         été 2005

couverture imprimable

Table des matières
Note de l’éditeur
Introduction - Sources p
. 
I. Endroits ou la vigne a été cultivée  p.
II. Histoire de la culture de la vigne en Belgique 
p.71
III. étude sur les causes de la décadence de la  viticulture en Belgique    p.
121
Documents 
I. Les vignobles du chapitre Saint-Lambert - 1353     p.126
II. Dépenses et recettes du vignoble des Ducs de Brabant, à Louvain  1403-1404  p. 134
III. Mise en location des vignobles de l’abbaye de  Salzinnes - 1449 p. 139
IV. Location des vignobles du Buley, à Namur - 1660  p.142
V. La vigne en Belgique au milieu du XIXe siècle - 1846   p.144
Annexe 1 Notes sur les mesures au Moyen-âge 
Annexes 2 à 4 : les appellations contrôlées belges en 2005
réglementation relative à l’AOC Hagelandse Wijn
réglementation relative à l’AOC Haspengouwse Wijn
réglementation relative à l’AOC Côtes de Sambre et Meuse
Annexe 5  :Dénomination géographique "Vin de pays des Jardins de Wallonie"
Coordonnées de quelques vignerons    

Le prix public de vente de l' "Etude historique sur la culture de la vigne en Belgique" est de 13,50 €. 

Pour obtenir la brochure par voie postale (emballage et port compris) :
(données mises à jour en janvier 2016)

Depuis la Belgique, virer 15,90 € (frais d'envoi inclus) au compte BE36 1420 5451 9681 de CEPvdqa asbl. Elle est alors envoyée dans la huitaine.

 

Depuis la France et les autres pays européens le prix de vente par correspondance est de 21,45 (frais d'envoi plus élevés) par virement au compte  IBAN BE36 1420 5451 9681 de la Banque BIC GEBABEBB 

En aucun cas n'envoyez de chèques (ou alors un chèque de 28 € vu les frais perçus par les banques!)
Il reste la possibilité d'envoyer cette somme sous plis fermé, avec les risques que cela comporte.

Dans le journal Le Soir du 24 décembre 2005 et sur son édition en ligne :

Le Guide.be - Un verre de Côtes de Huy ?
Dès 830, un document signale l'existence de vignes à vin à Huy, en 987 à Namur.
... Il y avait des vignes un peu partout en Belgique, confirme Marc De ...
www.leguide.be/Guide/a_table/page_5367_397441.shtml 

Le Guide.be - Du vin, oui, mais du belge !
Celle de Villers-la-Ville cultivait des vignes sur le Rhin, ... Les vignes n'ont
pas résisté. On a remplacé la vigne par le blé ou l'orge. ...
www.leguide.be/Guide/a_table/page_5367_397447.shtml 

Dans Uccle mon village :

Dans Vino magazine et son équivalent en néerlandais :

En construction

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L' "Etude historique sur la culture de la vigne en Belgique" dont le prix public de vente est de 13,50 € est proposé aux libraires à des conditions de ristournes que pratiquent les éditeurs et les diffuseurs. 
Le prix de cession est dégressif et diminue selon la quantité commandée. 
Contactez-nous par fax (02 374 60 34) ou courriel , pour en connaître les conditions.

 

Précédente ] Accueil ] Remonter ] Suivante ]

©

Les textes et images de ces pages sont soumis aux lois belges et internationales en matières de droits d'auteur et de Copyright..
L'utilisation à fins privées est autorisée. Tout autre usage, particulièrement à fins commerciales  est soumis à une autorisation préalable octroyée par CEPvdqa asbl.
Première mise en ligne du site en février 2000; dernière en février 2015
L'auteur de ce site est enseignant et titulaire d'un master en sciences de l'éducation