Site des amateurs de de vignes et de vins de fruits dans les régions septentrionales
Accueil ] Remonter ] [ variétés de vignes ] actualités ] visitez les vignobles ] vin blanc ] arômes des cépages ] ravageurs et maladies ] Prix Paul Duvigneaud ] A.O.C. belges ] complements facade ] images de vignes ] Adresses viticoles ] Histoire vigne belge ]

 

 

LES VARIETES DE VIGNES A PLANTER EN BELGIQUE

Copyright : Marc De Brouwer / cepvdqa

Nombreuses sont les personnes qui en Belgique souhaitent planter quelques vignes dans leur jardin, sur un mur de leur maison, voire implanter un petit vignoble. Mais très vite un problème se pose : quelles vignes planter ?
Celles ramenées d'un séjour de vacances et qui sont si belles et produisent si bien dans leur région d'origine vont-elles se plaire dans nos régions ?
Ne vaut-il pas mieux planter des vignes qui ont déjà fait leurs preuves sous nos climats et éviter des déceptions ?
Encore faut-il connaître les variétés adaptées à nos sols et à nos conditions climatiques.
La Belgique est à la frontière des mondes romans et germains. Selon les régions le viticulteur a tendance à se diriger plutôt à l'est, vers l'Allemagne et les Pays-Bas pour se procurer des vignes, ou vers l'ouest et les cépages de France. De ce fait dans la liste des cépages qui suit un choix parmi les cépages résistants issus de ces différents pays.
Il existe bien des cépages précoces dans le nord de l'Italie, mais ceux-ci ne nous sont pas connus.

Deux critères guident le choix du cépage à planter chez soi :

* la précocité : un raisin qui mûrisse en septembre ou début octobre, chaque année. Les variétés du midi de la France ne conviennent absolument pas. Sauf s'il s'agit de raisins mûrs à la mi-juillet dans ces régions... On ne peut faire l'impasse sur la précocité si l'on souhaite manger et vendanger du raisin savoureusement sucré.

* la résistance aux maladies (ci contre ce qu'il reste de la grappe attaquée par le mildiou = rot brun) afin d'éviter au maximum les traitements et obtenir ainsi du raisin biologique; ce qui jusqu'à il y a dix ans signifiait presqu'automatiquement raisin bon à manger, mais vin de piètre qualité, ce qui n'est plus vrai aujourd'hui avec les nouveaux cépages résistants es nés de la pression écologiste. Amandin et Perdin venant de France, Sirius, Phoenix, Palatinat, Rubens, Rondo et Regent d'Allemagne, Bianca, Nero et Zalagyöngye de Hongrie, muscat bleu de Suisse, quelques nouvelles variétés apparues ou mises à l'honneur dans les années nonante à découvrir, au siècle suivant.
Pour voir à quoi ressemblent ces maladies, cliquez ici
mildiougrappe.jpg (11241 octets)

Voici une sélection d'une cinquantaine de cépages pouvant convenir dans les régions septentrionales.
Certains maturent à peu près partout en Belgique et dans le nord de la Françe, ce sont les cépages précoces.
D'autres sont à réserver aux meilleurs expositions ou à la culture en serre qui a connu de belles heures en Belgique et aux Pays-bas dans la première moitié du vingtième siècle, ce sont les cépages de première époque tardive. A la suite du tableau des cépages, je vous livre  mon avis actuel quand aux variétés conseillées. Sur une autre page, je fais le point, régulièrement actualisé sur l'adresse de pépiniéristes où se fournir en plants recommandés.

 

  Classement des cépages et hyperliens pour les plus conseillés dans leur catégorie:

La plupart des photos illustrant les descriptions ont été prises au vignoble d'Uccle, soit l'ancien (variétés abandonnées depuis 2009) soit le nouveau, au Kauwberg.

 

Raisins blancs, de table, de plein air,
nécessitant des traitements contre les maladies

Sieger, Madeleine royale, Chasselas rose, vroege vander laan, Précoce de Malingre, Perle de Csaba

Raisins blancs, de table, de plein air,
résistants aux maladies

Palatina, Perdin, Garant, Rubens
Fanny, Phoenix, Sirius, Bianca, Perle de Zala, Aurore, Amandin,  

Raisins rouges, de table, de plein air,
nécessitant des traitements contre les maladies

Noir de Paris, Tanay, Noir de Marseille, Blauburgunder

Raisins rosés de table, de plein air,
résistants aux maladies

Katharina

Raisins rouges, de table, de plein air,
résistants aux maladies

Muscat bleu, Nero, Galant
Glorie van Boscoop, Rondo,

Raisins blancs, de table, de serre,
nécessitant des traitements contre les maladies

Muscat d'Alexandrie, Baidor

Raisins rouges, de table, de serre,
nécessitant des traitements contre les maladies

Frankenthal, Léopold III, Royal, Ribier, Gros Colman, Muscat d'Hambourg

Raisins blancs, de cuve, de plein air,
nécessitant des traitements contre les maladies

Sieger, Müller-thurgau, Ortega, Kerner, Optima, Sieger blanc, Chasselas, Vroege van der Laan, Auxerrois, Chardonnay, Pinot gris ou Tokay d'Alsace, Gewürztraminer, Madeleine royale

Raisins blancs, de cuve, de plein air, 
résistants aux maladies

Phoenix, Sirius, Johanniter, Souvignier gris, Bianca,
Valvin Muscat, Muscaris
, Birstaler Muscat, Perdin
Aurore, Zalagyöngye, Bronner, Helios, Solaris, Seyval, Merzling, Traminette,

Raisins rouges, de cuve, de plein air,
nécessitant des traitements contre les maladies

Dornfelder, Tanay, Plant de juillet champenois, Précoce de Looz, Pinot Saint-Laurent

Raisins rouges, de cuve, de plein air,
résistants aux maladies maladies

Regent, Rondo, Pinotin, Nero, Cabernet Cortis
Muscat bleu,
Léon Millot, Maréchal Foch, Triomphe d'Alsace, Baco noir,

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Les cépages que je recommande dans l’état actuel de mes connaissances et essais (janvier 2016):

Pour le vin :
Si vous acceptez de traiter de façon bio (soufre + cuivre + extraits végétaux et purins de plantes), mais régulièrement quand même (5 à 10 fois selon les années), il faut choisir des cépages peu sensibles comme le Dornfelder (raisin rouge pour vin de qualité) ou le Sieger (raisin rosé pour vin blanc parfumé).

Les autres vignes sont plus sensibles, les traitements bio offrent une protection insuffisante les années pluvieuses (que nous constatons de plus en plus nombreuses avec l’évolution du climat de nos région, réchauffement climatique aidant). Les années sèches les traitements bio suffisent. Les années humides, ils nécessitent alors des traitements avec des fongicides issus de la chimie du pétrole. Dans cette catégorie je recommande les pinots précoces (clones précoces luxembourgeois, précoce de Looz, plant de juillet champenois) qui peuvent être vinifiés en blanc les moins bonnes années (et produire du crémant) et en rouge les meilleures années, en blanc le Kerner, le Muller Thurgau, le Pinot gris et l’Auxerrois sont les mieux adaptés.

Si vous souhaitez ne pas traiter (une à trois fois avec les produits bio pour garantir un résultat impeccable) choisissez le Regent (vin de bonne qualité), le Rondo (vin coloré), le Cabernet Cortis (vin riche), le Léon Millot (vin de primeur) en rouge, et pour vos vins blancs le Phoenix, le Sirius, le Johanniter, le Bianca, le Souvignier gris, la Perle de Zala, le Bronner, l'Helios ou le Solaris, des raisins de type muscat comme le Muscat de la Birse (Birstaler Muskaat), le Muscaris ou le Valvin Muscat.

Pour la table :
Parmi la variétés résistantes, les plus recommandables sont le Nero (bleu, parfumé), le muscat bleu (au goût de muscat, comme le Muscat de Hambourg bleu lui aussi, mais avec de plus grosses baies), le Boskoop Glorie (bleu parfois sensible au mildiou), le Perdin (doré, aux petits grains, mais délicieux)  le Palatina ( doré, au muscat discret), le Garant (blanc allongé et fondant), le Katharina (rosé savoureux) et le Himrod (blanc, sans pépins)

Raisins mixtes, à deux fins :
Phoenix (blanc légèrement muscatée, savoureux), le Muscat de la Birse (Birstaler Muskaat, blanc - saveur muscatée), le Perdin, (blanc - saveur muscatée), Rondo (bleu savoureux), Nero (bleu/rouge délicieux)

Toutes ces variétés sont des cépages "interspécifiques", nouvelles obtentions succédant aux hybrides 

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

 

Raisins de table de plein air

 

Raisins blancs de table devant être traité contre le mildiou et l'oïdium.

 

Sieger ( = Seegerrebe = Siegerrebe)

Origine : Obtention de la station d'essai de Alzey en Allemagne en 1929; issu d'un croisement entre la Madeleine Angevine et le Gewürztraminer
Maturité : précoce, fin août, début septembre
Aspect : grappe de grandeur moyenne, grains assez gros de couleur rosâtre, raisins très parfumés au goût épicé et muscaté.
Maladies et dommages : le Sieger doit être régulièrement traité comme tous les viniferas. En terrains riches il manifeste une légère tendance à la coulure. Très précoce, ce cépage peut être gravement endommagé par les guêpes si on ne place pas de pièges avant que son sucre n'attire les insectes.

Madeleine royale

Origine : vieille vigne cultivée depuis plus d'un siècle en Belgique, sélectionnée par Moreau-Robert en 1845 à Angers, France.
Maturité : précoce, début septembre
Aspect : belle grappe épaulée aux baies vert-jaune, raisin sucré et juteux, légèrement muscaté.
Maladies et dommages : très sensible au mildiou et à l'oïdium, traitements fongicides réguliers impératifs.

Madeleineroyale.jpg (19341 octets)

 Retour au tableau des cépages   Retour haut de page  

chasselasrose.jpg (13572 octets)

Chasselas rose ou blanc

Origine : très vieille variété qui proviendrait de Turquie ou il aurait été apporté d'Egypte; de là il aurait suivi les romains pour atteindre les régions septentrionales. Cultivé depuis fort longtemps, il a donné naissance à de multiples clones et mutants portant son nom ou des noms reflétant certaines de ses qualités particulières comme le Fendant en Suisse, un chasselas dont la peau se fend sous la pression du doigt sans que le jus ne s'écoule.
Maturité : en général, première époque
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1 à 1,5 m
Aspect : grains ronds, blanc-vert, dorés au soleil; grappe grande, souvent compacte, vrilles et entre-coeurs très développés, bourgeons et jeunes feuilles de couleur cuivrée.
Maladies et dommages : très sensible au mildiou et à l'oïdium, traitements fongicides réguliers impératifs.

(Vroege) Witte van der Laan

Origine : probablement une sélection hollandaise du Chasselas
Maturité : première époque hâtive, mi à fin septembre
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1,5 m
Aspect : grappe de taille moyenne à grande, assez compacte , grains ronds dorés, sucrés et agréablement parfumés à maturité.
Maladies et dommages : sensible au mildiou, parfois atteint de pourriture

chasselas.jpg (14909 octets)

perledecsaba.jpg (15327 octets) Perle de Csaba

Origine : Obtention hongroise de 1904; issu d'un croisement entre la Madeleine Angevine et le Muscat Courtiller
Maturité : précoce, fin août, début septembre
Taille : cordons de 1,5 m
Aspect : grappe de grandeur moyenne, grains assez gros, jaunâtres, sucrés au léger goût de muscat
Maladies et dommages : sensible à l'oïdium, craint les gelées tardives. Les baies tombent à pleine maturité. Très précoce, ce cépage doit être protégé des guêpes.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

  

Raisins blancs de table résistants aux maladies

 

Palatina (Augusztusi muskotaly)

Origine : nouvelle variété d'origine hongroise (S.V. 12375 X Koeningin der Weingaerten)

Maturité : mi septembre.

Aspect : les grappes sont assez grandes, aérées,  aux baies grosses, rondes.
Les grains jaunes sont sucrés et ont un léger goût de muscat.

Maladies et dommages : Très bonne résistance 

 

Perdin

Origine : la plus estimée des nouvelles variétés françaises obtenues par l'INRA,

Aspect : beau raisin de table aux grappes moyennes.

Les grains blanc-dorés sont aromatiques et délicieux.
Le reproche fait à cette variété est que ses grains sont assez petits,
mais ils sont tellement savoureux...

Maturité : mi-septembre. Elle est très recommandée au nord de la Loire.

Maladies et dommages : très bonne résistance aux maladies.

perdin.jpg (10602 octets)

 

Garant

Origine : variété d'origine allemande obtenue en 1991 à Fribourg par croisement de Solaris et Muscat bleu.
Maturité: première époque hâtive, mi septembre.

Aspect : grappe lâche, grains ronds, un peu ovoïdes, de grosseur moyenne, jaune-verts, grappe allongée. 

Baies savoureuses au goût de muscat.

Maladies et dommages : vigne de bonne résistante aux maladies cryptogamiques, parfois touchée par le botrytis.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Himrod

Origine: variété d'origine américaine obtenue en 1952 à Geneva (New-York USA), par croisement d’Ontario et de Sultanina.

Maturité: première époque hâtive, mi à fin septembre.

Aspect : grappe lâche, grains ronds, de faible grosseur, jaune-verts, grappe allongée.  Baies sans pépin, au goût de miel

Maladies et dommages : vigne de bonne résistance aux maladies cryptogamiques, peu sensible au botrytis.

Apprécié par certains pour son absence de pépins et son goût particulier que d'autres lui reprochent, une saveur entre fraise et framboise que  les italiens qualifient de fragola et qui est lié à ses origines américaines ...

 

Rubens

Origine : nouvelle variété d'origine allemande, 

Maturité : début octobre.

Aspect : vigne vigoureuse aux grandes grappes de grosses baies rondes.

Les grains jaunes sont sucrés et d'un goût agréablement fruité.

Maladies et dommages : Bonne résistance 

 

Fanny

Origine : croisement hongrois de 1970 obtenu par Joseph Csizmazaia à Eger ( (Téli Muskatoly X Olympia) X S.V. 12375))

Maturité : première époque hâtive

Aspect : belle grosse grappe aux très gros grains, très beau raisin, malheureusement au goût assez neutre  

Maladies et dommages : très bonne résistance aux maladies

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Zalagyöngye (Perle de Zala)

Origine: variété d'origine hongroise obtenue en 1957 par Jozef Csizmazia à partir de SV 12375 E.2 pour la résistances aux maladies et de Perle de Csaba pour la précocité

Maturité: précoce, mûr en septembre

Taille: vigne de vigueur moyenne

Aspect: Raisin blanc de table au goût très sucré

Maladies: vigne résistante au gel et aux maladies cryptogamiques

 

Phoenix

Origine : variété récente d'origine allemande, obtenue par croisement de Bacchus et de Villard blanc, cultivée depuis 1993

Maturité : moyennement précoce (fin septembre-début octobre)

Aspect : les grappes sont assez grandes, larges aux baies grosses, à peine allongées et relativement serrées.

Les grains vert-jaunes ont un léger goût de muscat. Ils sont à usage mixte, plutôt destinés à la vinification,

Maladies et dommages : Très recommandée pour sa remarquable résistance aux maladies, seul le botrytis peut parfois l'affecter. Son feuillage reste bien vert et décoratif toute la saison de croissance de la vigne

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Sirius

Origine : variété récente d'origine allemande, obtenue par croisement de Bacchus et de Villard blanc, cultivée depuis 1985Maturité : début octobre.

Aspect : les grappes sont grandes, épaulées aux baies moyennes, rondes.

Les grains vert-jaunes sont sucrés et savoureux. Ils sont surtout destinés à la vinification

Maladies et dommages : Très grande résistance au mildiou, bonne résistance à l'oïdium et au botrytis.

 

Aurore (Aurora, Seibel 5279)

Origine : hybride producteur direct français, croisement entre deux autres Seibel.

Maturité : précoce, mi à fin septembre

Aspect : les baies sont de taille moyenne, rondes, jaunes d'or à légèrement rosées à maturité. Mûres, elles se détachent très facilement de la rafle et supportent de ce fait mal le voyage.

Le raisin a un goût sucré, assez neutre.

Maladies et dommages : la résistance aux maladies est très bonne mais pas absolue. Elle ne nécessite pas de traitement mais son feuillage perd de sa beauté et se tache de jaune les années pluvieuses.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Bianca

Origine: variété d'origine hongroise obtenue en 1957 par Jozef Csizmazia à partir de SV 12375 Eger.2 pour la résistances aux maladies et de Bouvier, vieille variété autrichienne.
Maturité: première époque hâtive, fin septembre - début octobre.
Aspect : grains ronds, de grosseur moyenne, jaune-verts, grappe allongée.

Les grains vert-jaunes sont bien sucrés. Ils sont surtout destinés à la vinification

Maladies et dommages : vigne très résistante et aux maladies cryptogamiques. Par son débourrement tardif, elle résiste bien au gels de printemps.

 

Katharina  

Origine : obtention autrichienne, croisement Eger X Original

Maturité: première époque tardive, mi octobre.

Aspect : grains moyens,  ovoïdes, de belle moyenne, rosés, grappe bien aérée.

Goût : croquant et fruité

Maladies et dommages : vigne très résistante aux maladies cryptogamiques.  

Cette vigne vigoureuse peut orner façades et pergola bien exposées (en 2013 il n’a atteint sa maturité que mi novembre...). 

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

  

Raisins rouges de table devant être traité contre le mildiou et l'oïdium.

Noir de Paris

Maturité : première époque, fin septembre
Aspect : grains moyen, très bon raisin de table

Tanay

Maturité : première époque hâtive, mi à fin septembre
Taille : longue, convient bien pour les treilles et pergolas
Aspect : grappe moyenne, ouverte à grains séparés. Raisins sucrés, délicatement poivrés, recommandés aussi pour la cuve.

Noir de Marseille

Maturité : précoce, mature bien sous les climats septentrionaux
Aspect : raisin noir légèrement musqué, au goût des muscats des régions méridionales.

Blauburgunder

Maturité : première époque tardive : ne mature que s'il est bien exposé.
Aspect : très belle grappe de près de 1 kg.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

  

Raisins rouges de table résistants aux maladies

 

Glorie van Boscoop

Origine : hybride d'origine inconnue : proviendrait des environs de New-York aux Etats-Unis, sélectionnée comme son nom l'indique aux Pays-bas.

Maturité : première époque hâtive, fin septembre début octobre.

Aspect : la grappe est assez grande, bien aérée, les baies sont de taille moyenne d'un beau bleu foncé lorsqu'elle ont bénéficié d'un bon ensoleillement, plus rouges lorsqu'elles ont manqué de soleil. La chair et le jus sont blancs, sucrés, peu acides.

Le grains peut être très sucré lorsqu'on laisse la grappe jusque fin octobre sur le cep. En septembre le feuillage se colore de bruns et de rouges qui donnent à la vigne un joli côté automnal.

Taille : vigueur moyenne, cordons de 1,5 m.

boscoopglorie.jpg (14887 octets)
Maladies et dommages : La littérature vinicole considère cette vigne comme résistante aux maladies mais j'ai constaté qu'elle craint le mildiou les années pluvieuses.
Elle ne pose pas de problème en année sèche, supporte l'oïdium qui recroqueville légèrement ses feuilles mais sans dégâts sur les baies.
En année humide deux traitements au cuivre (l'oxychlorure de cuivre est la formulation la plus douce de ce produit pour la faune auxiliaire, la bouillie bordelaise le grand classique) sont nécessaires pour protéger le cep du mildiou. A Uccle, en 1997, année particulièrement pluvieuse, toutes les grappes des pieds du jardin, non traités, ont pourri. En façade, les raisins plus protégés des pluies ont mieux résisté à la pression du mildiou.

Ainsi bien qu'il ne soit pas parfait c'est le cépage rouge qui a été le plus recommandé et planté à l'extérieur.

Mais aujourd'hui il y a mieux ...

boskoopfeuilles.jpg (13417 octets)

 

Muscat bleu

Origine : interspécifique Suisse (Garnier 83/2)

Maturité : précoce (parfois attaqué des guêpes)

Aspect : belle grappe lâche, baies ovales au goût bien marqué de muscat, chair colorée de bleu
Maladies et dommages : très bonne résistance aux maladies, peu sensible au gel hivernal, sensible à la coulure lors de la floraison dans les emplacements non protégés des vents.

Pour d'aucun la vigne de table de plein air la plus estimée

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Nero

Origine : croisement hongrois de 1965 obtenu par Joseph Csizmazaia à Eger
(
(Médoc noir X perle de Csaba) X (S.V. 12375 X Gardoyini))

Maturité : première époque précoce

Aspect : belle grappe dense, baies au goût agréable 

Maladies et dommages : très bonne résistance aux maladies, peu sensible aux gels tardifs.

 

Galanth

Origine: variété d'origine allemande obtenue en 1991 à Freiburg par croisement de Solaris et Muscat bleu.

Maturité: première époque hâtive, fin septembre - début octobre.

Aspect : grains ronds, de grosseur moyenne, bleu foncé, grappe allongée.

Goût : agréable goût de muscat, plus ou moins prononcé selon les années.

 Maladies et dommages : vigne très résistante et aux maladies cryptogamiques.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Rondo

Origine : variété obtenue fin des années 80 par H. Becker à l'Institut de Viticulture de Geisenheim (Allemagne) à partir de Saperavi Servenyi (précoce de Malingre X vitis amurensis) et de Saint Laurent. Le nom de Rondo lui a été attribué en 1995

Maturité : précoce (mi septembre)

Aspect : grandes grappes ouvertes aux beaux grains bleus, assez gros, feuilles non découpées.

Maladies et dommages : très bonne résistance aux maladies. Débourrement moyennement hâtif, peut donc craindre les gelées tardives. Les baies craignent les sécheresses suivies de pluies qui les font gonfler jusqu'à l'éclatement

  Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Raisins de table de serre

 

Raisins blancs devant être traité contre le mildiou et l'oïdium.

Muscat d'Alexandrie

origine : Alexandrie en Egypte; était cultivé comme raisin de table et de cuve sur le pourtour de la Méditerranée.
Maturité : mi à fin octobre (en serre).
Taille : coursons taillés à 3 ou 4 yeux
Maladies et dommages : sensible au mildiou; pour obtenir une bonne fructification de ce cépage sensible à la coulure, il faut assurer la fécondation croisée en allant avec un pinceau de fleur à fleur.
Aspect : grosses grappes, gros grains dorés à maturité, riches en sucre et à l'arome délicat de muscat.

Baidor

Origine : Obtention de institut de La Hulpe en Belgique

 

 

Raisins rouges devant être traité contre le mildiou et l'oïdium.

 

Frankenthal (= Trollinger en Allemagne, Black Hambourg en Angleterre, Gross Vernatsch en Italie)

Origine : Italie, Sud du Tyrol, variété ancienne.
Maturité : deuxième époque, début novembre en plein air; mi à fin septembre en serre.
Taille : vigueur élevée, cordon pouvant être mené sur plusieurs mètres de long; il peut parfois atteindre plusieurs dizaines de mètres.
Maladies et dommages : sensible au mildiou et à la pourriture grise
Aspect : belle grappe aux beaux gros grains d'un beau bleu. Si les grains ne sont que rouge - bleutés, c'est par manque de chaleur ou suite à une taille trop longue qui surcharge le cep.

Léopold III

Origine : Belgique, mutation du Royal obtenue par E. De Nayer van Moer en 1937.
Maturité : deuxième quinzaine de septembre (en serre)
Taille : assez vigoureux; coursons taillés à 1 ou 2 yeux.
Maladies et dommages : bonne résistance aux maladies
Aspect : grappe énorme aux énormes grains d'un beau bleu très foncé; très beau raisin de table.

Royal (aussi connu sous le nom de Royal Emile ou de Royal Belge)

Origine : Belgique; serait une mutation d' Alphonse Lavallée
Maturité : fin septembre (en serre)
Taille : vigueur moyenne à forte, coursons taillés à 2 - 3 yeux.
Maladies et dommages : sensible au mildiou et aux attaques des araignées rouges
Aspect : grande, longue grappe, gros grains d'un bleu très foncé au goût raffiné et rafraîchissant

AlphonseLavalee.jpg (15054 octets)

 Ribier.

Origine : proviendrait de Californie ou serait une mutation d'Alphonse Lavallée.
Maturité : tardive, fin octobre (en serre)
Taille : vigueur moyenne à forte; coursons taillés à 2 - 3 yeux.
Maladies et dommages : très sensible au mildiou
Aspect : grappe très grande et longue; gros grains ronds presque noirs à maturité; goût très agréable

Gros Colman

Origine : inconnue
Maturité : fin octobre - début novembre (en serre), mature de justesse en serre froide bien exposée.
Taille : coursons taillés à 2 ou 3 yeux.
Aspect : grappe énorme, grains très gros surtout lorsqu'on limite le nombre de grappes et éclaircit les grains sur la grappe.
Maladies et dommages : facilement attaqué par les araignées rouges

Muscat d'Hambourg

Origine : obtention anglaise
Assez délicat à cultiver car la grappe a tendance à se dessécher partiellement.
La grappe présente alors des grains mûrs et d'autres plus petits au goût suret.
La saveur de ce raisin est cependant remarquable et surprenante: une grain de taille moyenne rouge aux parfums musqués éclatants

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

  

Raisins de cuve de plein air

 

Raisins blancs de cuve devant être traité contre le mildiou et l'oïdium.

 

Sieger ( = Seegerrebe = Siegerrebe)

Origine : Obtention de la station d'essai de Alzey en Allemagne en 1929; issu d'un croisement entre la Madeleine Angevine et le Gewürztraminer
Maturité : précoce, fin août, début septembre
Densité moyenne / degré alcoolique : 1085 / 11°
Acidité : 4 à 5
Taille : cordons de 1,5 m, coursons taillés à deux yeux.
Aspect : grappe de grandeur moyenne, grains assez gros de couleur rosâtre
Maladies et dommages : comme tous les viniferas, le Sieger doit être traité contre le mildiou et l'oïdium. En terrains riches il manifeste une légère tendance à la coulure. Très précoce, ce cépage peut être gravement endommagé par les guêpes si on ne place pas de pièges avant que son sucre n'attire les insectes.
Qualités : le Sieger allie les qualités de ses géniteurs : précocité de la Madeleine Angevine et bouquet du Gewürztraminer.
Vin : Vinifié en blanc, le Sieger donne un vin qui, par son bouquet, son degré élevé en alcool et son faible degré d'acidité rejoint de très près le Gewürztraminer.
Son plus grand mérite reste cependant qu'il donne un vin de coupage par excellence : il donne du bouquet à des vins qui en manquent et peut diminuer l'acidité de ceux qui en ont en excès. Il se marie ainsi très bien avec le Müller-Thurgau, l'Optima, etc. auxquels il donne une petite pointe agréable sans nuire au caractères de ces cépages si on se limite à une proportion de 10 à 15 % de Sieger.

Müller-thurgau ( = Rivaner = Riesling x Sylvaner)

Origine : Obtenu en 1882 par le professeur Müller à Geisenheim en Allemagne par croisement du Riesling et du Sylvaner
Maturité : première époque, début à mi octobre
Densité moyenne / degré alcoolique : 1070 / 9°
Acidité : 8
Taille : cordons de 1,2 m , coursons taillés à deux yeux.
Aspect : grappes et grains moyens, grains de couleur vert-jaunes, aérés sur la grappe, grandes feuilles très découpées.
Maladies et dommages : sensible au mildiou, à l'oïdium et à la pourriture grise, résistant à la coulure
Qualités : gros producteur, mais parfois irrégulier
Vin : Selon la maturité ou le terroir, son vin est parfois jugé trop peu aromatique ou trop faible en alcool. Ces défauts se corrigent si on le complète avec l'Optima pour l'alcool et le Sieger pour le bouquet. le mariage de ces trois cépages donne de très bons résultats.
Le Müller-Thurgau ne développe son bouquet que dans les régions les plus froides. Une bonne année, plus ensoleillée que la normale est défavorable à sa qualité; ce qui explique partiellement les remarques ci-dessus concernant son vin. En année normale, bien vinifié il donne un vin très élégant avec un beau caractère musqué.

Mullerthurgau.jpg (22836 octets)
ortega.jpg (24554 octets)

Ortega

Origine : obtention de la station d'essai de Würzberg en Allemagne, par croisement du Sieger et du Müller-Thurgau. l'obtenteur lui a donné le nom du philosophe espagnol José Ortega y Gasset.
Le professeur Müller adjoint à son nom le nom de sa ville natale, Thurgau.
Maturité : précoce
Densité moyenne / degré alcoolique : 1075 / 10°
Acidité : 7
Taille : assez vigoureux, cordons de 2 m, coursons taillés à deux yeux.
Aspect : grappes et grains moyens, de couleur vert-jaune
Qualités : précoce et aromatique, musqué, fin de goût
Vin : Ce cépage a été créé pour obtenir le mariage Müller-Thurgau - Sieger dans le grain. Son vin de très bonne qualité n'égale cependant pas celui qu'on peut obtenir par assemblage de ses deux géniteurs. Cela ne l'empêche pas d'être très aromatique et fort agréable.

Optima

Origine : croisement de (Riesling x Sylvaner) x Müller-Thurgau
Maturité : première époque hâtive
Densité moyenne / degré alcoolique : 1080 / 11°
Acidité : 7
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1 à 1,5 m, coursons taillés à deux yeux.
Aspect : son feuillage dense rend utile un effeuillage afin d'assurer une bonne maturité des grappes
Maladies et dommages : très sensible et facilement atteint de pourriture grise
Qualités : haute richesse en sucre, bon rendement
Vin : bon vin, plus alcoolique, mais nettement moins aromatique que le Müller-Thurgau. Comme il manque de goût,Il est recommandé de l'utiliser en coupage avec le vin de Müller-Thurgau et de Sieger.

optima.jpg (24226 octets)

Sieger blanc

Origine : mutation du Sieger obtenue par Charles Henry à Seraing
Maturité : première époque hâtive
Aspect : en tout point semblable au Sieger "rosé" si ce n'est la couleur du grain qui est vert-jaune, blanc doré à maturité
Qualité : très semblable au Sieger "rosé" mais a l'avantage de maturer plus tard et d'éviter ainsi les dégâts dus aux guêpes
Vin : très semblable au Sieger "rosé" quoique légèrement différent 

Chasselas

Origine : très vieille variété qui proviendrait de Turquie ou il aurait été apporté d'Egypte; de là il aurait suivi les romains pour atteindre les régions septentrionales. Cultivé depuis fort longtemps, il a donné naissance à de multiples clones et mutants portant son nom ou des noms reflètant certaines de ses qualités particulières comme le Fendant en Suisse, un chasselas dont la peau se fend sous la pression du doigt sans que le jus ne s'écoule.
Maturité : en général, première époque tardive
Densité moyenne / degré alcoolique :
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1 à 1,5 m, coursons taillés à deux yeux.
Aspect : grains ronds, blanc-vert, dorés au soleil; grappe grande, souvent compacte, vrilles et entre-coeurs très développés, bourgeons et jeunes feuilles de couleur cuivrée.
Maladies et dommages : sensible au mildiou, très sensible à la coulure climatique (due au temps frais ou à l'humidité).
Vin : de qualité moyenne à bonne, valable surtout en coupage avec d'autres vins plus aromatiques
Remarque : cépage qui a été cultivé à grande échelle, actuellement en déclin et remplacé par des variétés telles que le Müller-Thurgau, le Pinot blanc, l'Auxerrois.

chardonnay.jpg (33292 octets)

(Vroege) Witte van der Laan

Origine : probablement une sélection hollandaise du Chasselas.
Maturité : première époque hâtive, mi à fin septembre.
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1,5 m.
Aspect : grappe de taille moyenne à grande, assez compacte , grains ronds dorés, sucrés et agréablement parfumés à maturité.
Maladies et dommages : sensible au mildiou, parfois atteint de pourriture.
Vin : un des meilleurs vins de chasselas.

auxerrois.jpg (26924 octets)

Auxerrois

Origine : probablement de Bourgogne.
Maturité première époque, il faut choisir un clone précoce.
Densité moyenne / degré alcoolique : 1075 / 10°
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1 à 1,5 m
Aspect : petites grappes compactes, petits grains
Maladies et dommages : sensible à la pourriture grise
Qualité : producteur moyen, bonne teneur en sucre, cépage supportant bien les sols calcaires
Vin : de qualité moyenne à bonne, même parfois surprenante en de bonnes années.

Chardonnay

Origine : incertaine, il aurait été ramené de croisade et ensuite diffusé par les moines bénédictains.

Maturité : première époque si l'on choisit un clone précoce, comme le clone n°7, convenant aux régions septentrionnales.

Un vin de chardonnay produit en Belgique a obtenu une médaille de bronze à la prestigieuse compétition des "chardonnay du monde". Son producteur, un château flamand a pleinement profité des conseils judicieux et du savoir faire des amateurs éclairés

 

Pinot gris ou Tokay d'Alsace

Origine : mutation du pinot noir
Maturité : première époque. A réserver aux bons climats.
Densité moyenne / degré alcoolique : 1075 / 10>
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1 à 1,5 m
Maladies et dommages : sensible à la pourriture grise

Gewürztraminer (= Savagnin rose, Savagnin rose aromatique)

Maturité : première époque tardive, mature difficilement sous nos climats. Quelques rares microclimats lui conviennent.
Densité moyenne / degré alcoolique : 1082 / 11°
Acidité : 5
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1,2 m
Maladies et dommages : un des meilleurs vis-à-vis du mildiou et de l'oïdium mais sensible à la pourriture grise
Qualités et vin : petit producteur, excellent vin aromatique, musqué et fruité

Madeleineroyale.jpg (19341 octets)

Madeleine royale

Origine : vieille vigne cultivée depuis plus d'un siècle en Belgique, sélectionnée par Moreau-Robert en 1845 à Angers, France.

Maturité : précoce, fin septembre
Taille : cordons de 2 m
Maladies et dommages : très sensible au mildiou et à l'oïdium, traitements fongicides réguliers impératifs.

Aspect : belle grappe épaulée aux baies vert-jaune, raisin sucré et juteux, légèrement muscaté.

Vin : fruité léger, convient à la préparation de crémants et vins mousseux.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

  

Raisins blancs de cuve résistants aux maladies

 

Sirius

Origine : variété récente d'origine allemande (G. Alleweldt à l'Institut de Viticulture de Geilweilerhof), obtenue par croisement de Bacchus et de Villard blanc, cultivée depuis 1985

Maturité : début octobre.
Aspect : les grappes sont grandes, épaulées aux baies grosses, rondes. Les grains vert-jaunes sont sucrés et savoureux.

Densité moyenne / degré alcoolique : 1068 / 9°

Acidité : 9

Maladies et dommages : Très grande résistance au mildiou, bonne résistance à l'oïdium et au botrytis.

vin : riche, fruité, de type Riesling

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Johanniter (FR-177-68)

Origine: variété récente d'origine allemande, obtenue par croisement en 1968 de Riesling et de  FR 589-54  (S.V. 12.481 x (Pinot gris x Chasselas))
Le nom de Johanniter a été donné en honneur à l’ancien directeur de l’Institut de Freiburg, le Dr Johannes Zimmermann.
Débourrement : assez précoce, bonne résistance au gel d’hiver 
Maturité : première époque hâtive (fin septembre-début octobre)
Aspect : grappes assez compactes de forme cylindrique et taille moyenne. Vigueur moyenne,  port droit.
Densité moyenne / degré alcoolique : 1090 / 11°
Le Johanniter est très fertile et tend à alterner si aucune limitation de rendement est effectuée.
Maladies et dommages : assez bonne résistance au mildiou (selon les années et les parcelles, le Johanniter peut être attaqué, nécessitant un à trois traitements fongicides), très bonne résistance à l’oïdium
Vin avec une bonne structure. Discrètement fruité, fin et équilibré. Parfois présence d’une amertume de fin de bouche

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Bianca

Origine: variété d'origine hongroise obtenue en 1957 par Jozef Csizmazia à partir de SV 12375 Eger.2 pour la résistances aux maladies et de Bouvier, vieille variété autrichienne.

Maturité: première époque hative, fin septembre - début octobre

Taille: vigne viguoureuse

Aspect : grains ronds, jaune-vert, grappe allongée, vrilles et entre-cœurs peu développés.

Maladies et dommages : vigne très résistante et aux maladies cryptogamiques. Par son débourrement tardif, elle résiste bien au gels de printemps.

Vin : de bonne qualité, d'un beau fruité rappelant le Sauvignon.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Phoenix

Origine : variété récente d'origine allemande (G. Alleweldt à l'Institut de Viticulture de Geilweilerhof), obtenue par croisement de Bacchus et de Villard blanc, cultivée depuis 1993
Maturité : moyennement précoce (fin septembre-début octobre)
Densité moyenne / degré alcoolique : 1070 / 9,3°
Acidité : 7
Aspect : les grappes sont assez grandes, larges aux baies grosses, à peine allongées et relativement serrées. Les grains vert-jaunes ont un léger goût de muscat.
Maladies et dommages : Très recommandée pour sa remarquable résistance aux maladies, seul le botrytis peut parfois l'affecter. Son feuillage reste bien vert et décoratif toute la saison de croissance de la vigne.
vin : riche, frais, fruité, légèrement muscaté

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Muscaris

Origine: variété d'origine allemande obtenue en 1987 à Fribourg par croisement de Solaris et Muskateller

Maturité: précoce, mi septembre.

Aspect : grappe compacte à allongée. grains ronds, de grosseur moyenne, jaune-verts, feuille arrondie.

Baies savoureuses au goût de muscat

Maladies et dommages : vigne très résistante et aux maladies cryptogamiques. Peu sensible au Botrytis.

Vin : très fruité, au parfum de muscat, de bonne
qualité.
 

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Valvin Muscat

Origine: variété américaine obtenue en 1962 à Geneva (New-York USA),  par croisement de Muscat du Moulin (Couderc 299-35) et Muscat Ottonel .

Maturité: première époque hâtive, mi à fin septembre.

Aspect : grappe lâche, grains ronds, de grosseur moyenne, jaune-verts, grappe allongée.  Baies savoureuses au goût de muscat

Maladies et dommages : vigne de bonne résistance aux maladies cryptogamiques, peu sensible au botrytis.

Vin : très fruité, au parfum de muscat, de bonne qualité, sans amertume.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Birstaler Muscat

Origine: variété d'origine suisse obtenue en 1957 par Valentin Blatner.

Maturité: première époque hâtive, fin septembre - début octobre.

Aspect : grains ronds, de grosseur moyenne, jaune-verts, grappe allongée.

Baies à la saveur de muscat

Maladies et dommages : vigne très résistante et aux maladies cryptogamiques. Par son débourrement tardif, elle résiste bien au gels de printemps.

Vin : très fruité, au parfum de muscat, de bonne qualité 

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Solaris  (FR 240-75)

Origine: variété récente d'origine allemande, obtenue par croisement de Merzling et de Gm 6493(=Saperavi severneyi x Muscat Ottonel) par la station de Fribourg, cultivée depuis +/-2000

Débourrement : précoce, ce qui la rend sensible aux gelées tardives. Il est aussi sensible à la coulure et au millerandage.
Maturité :
très précoce, première quinzaine de septembre, en même temps que le Sieger et comme lui peut être attaqué par les guêpes
Aspect : grappes moyenne aux grains moyens, assez serrés, les grains deviennent dorés à maturité. Vigueur forte, port couché, les sarments doivent être guidés et relevés tout comme le Rondo
Densité moyenne / degré alcoolique : 1095 / 11,5°

Acidité : 9

Maladies et dommages : remarquable résistance au mildiou, bonne résistance à l’oïdium, seul le botrytis peut parfois l'affecter. Son feuillage reste bien vert et décoratif toute la saison de croissance de la vigne. 

Qualités : vigne facile à cultiver, mais demandant beaucoup de travail de la feuille vu son port couché.

Vin : puissant et chaleureux, bouquet légèrement fruité à neutre, finesse moyenne. Finale souvent amère. La vendange surmaturée donne un vin doux, puissant avec des arômes complexes. Finale souvent amère.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

zalagyongye.jpg (17533 octets) Zalagyöngye

Origine: variété d'origine hongroise obtenue en 1957 par Jozef CSizmazia à partir de SV 12375 E.2 pour la résistances aux maladies et de Perle de Csaba pour la précocité

Maturité: précoce, mûr en septembre

Taille: vigne de vigueur moyenne

Maladies: vigne résistante au gel et aux maladies cryptogamiques

Aspect: Raisin blanc de table au goût très sucré

Vin : de bonne qualité, neutre

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Perdin

Origine : la plus estimée des nouvelles variétés françaises obtenues par l'INRA en 1981.

Aspect : beau raisin de table aux grappes moyennes.

Les grains blanc-dorés sont aromatiques et délicieux, grains assez petits, savoureux...

Maturité : mi-septembre. Elle est très recommandée au nord de la Loire.

Maladies et dommages : très bonne résistance aux maladies.

Vin : bon vin  à la saveur muscatée

perdin.jpg (10602 octets)

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Souvignier gris  

Origine: variété récente d'origine allemande, obtenue en 1983 par croisement de Cabernet Sauvignon et de Bronner

Maturité: première époque (mi octobre)

Taille: vigne de bonne vigueur

Maladies: vigne très résistante aux maladies cryptogamiques

Aspect: grappe compacte et allongée. grains ronds, de grosseur moyenne,baies rosées, jus blanc

Vin : bon vin, neutre à délicatement fruité

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Traminette

Origine: variété d'origine américaine obtenue en 1965 à Geneva (New-York USA), par croisement de Joannes Seyve 23-416 et  Gewürztraminer.

Maturité: première époque (fin octobre), un peu tardif pour la Belgique.

Aspect : grappe lâche, grains ronds, de grosseur moyenne, jaune-verts, grappe allongée.  Baies savoureuses au goût de muscat

Maladies et dommages : vigne de bonne résistance aux maladies cryptogamiques, peu sensible au botrytis.

Vin : très fruité, au parfum rappelant son géniteur alsacien, de bonne qualité

Remarque : sa faible résistance au mildiou imposant 4 traitements fongiques annuels ainsi que sa maturité tardive ne permettent pas de le recommander en dehors des meilleures expositions

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Bronner (FR 250-75)

 Origine: variété récente d'origine allemande, obtenue par croisement de Merzling x Gm 6494 (=Saperavi severneyi x Saint Laurent)
Aspect : Les grappes sont compactes et ont une forme oblongue, le feuillage rappelle celui du Sauvignon blanc 

Maturité : première époque (début à mi-octobre)
Densité moyenne / degré alcoolique : 1092 / 11°
Le Bronner est très fertile et tend à alterner si aucune limitation de rendement est effectuée.
Maladies et dommages : très bonne résistance au mildiou, résistance moyenne à l’oïdium (les grappes peuvent être attaquées, nécessitant un à trois traitements fongicides), un peu sensible au botrytis. Certaines années le Bronner peut être fortement atteint d’érinose
Vin relativement neutre, vif. Finale souvent amère et astringente. Résultats irréguliers

 

Helios (FR 242-73)

Origine: variété récente d'origine allemande, obtenue par croisement de Merzling x (Seyve Villard 12-481 x Mueller-Thurgau). Le nom a été enregistré en 2003.
Aspect : grappes assez à longue souvent épaulée, aux grains moyens et peu serrés.
Maturité : précoce (mi à fin septembre)
Densité moyenne / degré alcoolique : 1085 / 10,5°
Maladies et dommages :  bonne résistance au mildiou (s
elon les années et les parcelles, l’Helios peut être attaqué, nécessitant un à trois traitements fongicides), très bonne résistance à l’oïdium.
Vin fruité, vif, au bouquet agréable.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Seyval.jpg (14931 octets) Seyval (HPD) ( = Seyve-Villard 5276 = Villard blanc)

Taille : vigueur moyenne à forte, cordons de 1 à 2 m

Aspect : gros producteur parfois capricieux et difficile à équilibrer, grains de grosseur moyenne

Vin : moyen, neutre.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Aurore (Aurora, Seibel 5279)

Origine : hybride producteur direct français, croisement entre deux autres Seibel.

Maturité : précoce, mi à fin septembre

Aspect : les baies sont de taille moyenne, rondes, jaunes d'or à légèrement rosées à maturité. Mûres, elles se détachent très facilement de la raffle et supportent de ce fait mal le voyage. Le raisin a un goût sucré, neutre.

Densité moyenne / degré alcoolique : 1078 / 10,5°

Acidité : 10

Maladies et dommages : la résistance aux maladies est très bonne mais pas absolue. Elle ne nécessite pas de traitement mais son feuillage perd de sa beauté et se tache de jaune les années pluvieuses.

vin : léger, neutre, citronné

Recommandé aussi pour la qualité de son jus de raisin

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

 Merzling (FR 993-60)
Origine: variété récente d'origine allemande, obtenue par croisement en 1960 de Seyve-Villard 5-276 x (Riesling x Ruländer). Classifié depuis 1999
Aspect : grandes grappes aux baies moyennes vert-jaunâtre
Maturité : première époque (début à mi-octobre)
Densité moyenne / degré alcoolique : 10 / 1°
Le Merzling a un port droit.
Maladies et dommages : assez résistant au mildiou (selon les années, il nécessite un à trois traitements fongicides), très bonne résistance à l’oïdium, un peu sensible au botrytis. Certaines années le Merzling peut être fortement atteint de brenner.
Vin légèrement fruité, plutôt neutre, mince si la production est trop élevée, vieillissant mal. Résultats désagréables dans des situations chaudes.

 Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

  

Raisins rouges de cuve devant être traité contre le mildiou et l'oïdium.

 

Dornfelder

Origine: variété d'origine allemande obtenue à Weinsberg en 1955 par August Herold et classée sous le nom d'un spécialiste viticole (Imanuel Dornfeld) depuis 1980
Maturité: première époque hative, fin septembre - début octobre
Taille: vigne viguoureuse, très productive.
Aspect : grandes feuilles, grappes très grandes allongées, baies de taille moyenne, vaguement ovales.
Maladies et dommages : vigne sensible au mildiou mais présentant une bonne résistante au botrytis. Une variété très recommandable qui peut être traitée de façon biologique.
Vin : de très bonne qualité, rouge foncé, d'un beau fruité, apte à la maturation en fut de chêne.

Ce cépage rouge a beaucoup de succès et démontre qu'il est possible de produire de bons vins rouges dans les régions septentrionales

Tanay

Origine : sélection de Charles Henry
Maturité : première époque hâtive, mi à fin septembre
Densité moyenne / degré alcoolique : 1093 / 12°
Acidité : 5,5
Taille : vigne puissante, d'une très grande vigueur, cordons de 6 m
Aspect : grappe plus grosse et ouverte que les autres pinots, grains séparés.
Maladies et dommages : vigne sensible aux maladies surtout en terrain limoneux.
Vin : étonnant, première approche très tannique, mâche genre Pomerol,un nez de sous bois et de champignon.
Le vin de tanay élaboré par Charles Henry sur son terroir sérésien était d'une classe remarquable, ce qu'on a fait de meilleur en rouge en Belgique! Mais ce cépage ne s'est pas adapté ailleurs ou sa réussite n'est pas équivalente

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Les trois cépages suivants appartiennent à la famille des pinots noirs précoces, seuls pinots noirs qui arrivent à maturité chaque année en Belgique. 

Tous les pinots noirs sont caractérisés par une grappe moyenne et compacte, un vin d'une couleur rouge franc, souvent peu intense. Ces trois cépages peuvent donner d'excellents vins en culture conventionnelle (pulvérisation avec des pesticides organiques de synthèse), mais leur culture biologique est malheureusement très délicate sous les climats maritimes et certaines années le vigneronse se trouve face à un dilemme : perdre sa récolte ou pulvériser avec un produit de synthèse...

Plant de juillet champenois (pinot noir précoce)

Origine : vieille variété de pinot précoce cultivée anciennement en Champagne pour la production de vins rouges tranquilles. Encore cultivé aujourd'hui par certaines grandes maisons champenoises pour son vin qui entre facilement en fermentation malolactique et permet d'ensemencer les cuves de champagne
Maturité : première époque hâtive, mi à fin septembre
Densité moyenne / degré alcoolique : 1085 / 11°
Acidité : 6
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1,2 m.
Aspect : typé pinot
Vin : vin de grande valeur, riche en aromes (parfois très "framboise"), long en bouche. Un "must" sur les côtes de Meuse.

Précoce de Looz  (pinot noir précoce)

Origine : vieille variété de pinot précoce (re)découverte par Jan Bellefroid sur une ferme de la région de Bouillon et qui aurait été importée de la Lorraine française. Jan Bellefroid l'a baptisée nom de son village limbourgeois.
Maturité : première époque hâtive, mi septembre
Densité moyenne / degré alcoolique : 1085 / 11°
Acidité : 6,5
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1,2 m.
Aspect : typé pinot
Vin : fin, moyennement corsé, typé Bourgogne.

Pinot Saint-Laurent  (pinot noir précoce)

Origine : vieille variété de pinot noir cultivée anciennement à grande échelle sur les bords de Meuse ou il produisait, entre-autres, le fameux Briolet de Huy.
Maturité : première époque hâtive, mi septembre
Densité moyenne / degré alcoolique : 1085 / 11°
Acidité : 7
Taille : vigueur moyenne, cordons de 1,2 m.
Maladies et dommages : sujet au rougeot.
Vin : très fin, s'apparente au Saint-émilion. Tanins de rafle de bon goût.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

  

Raisins rouges de cuve résistants aux maladies

 

Regent

Origine : variété obtenue fin des années 80 par G. Alleweldt à l'Institut de Viticulture de Geilweilerhof (Allemagne)
Maturité : première époque hâtive
Densité moyenne / degré alcoolique : 1080 / 1O°
Acidité : 8
Aspect : grappes moyennes aux baies moyennes, grains bleus serrés, jus rougeâtre, feuilles peu découpées
Maladies et dommages : excellente résistance aux maladies. Débourrement moyennement précoce, peut donc craindre les gelées tardives.
Vin rosé (de couleur rouge clair car ce cépage est teinturier) après cuvage d'une nuit et éraflage total de la grappe. 
Vin rouge profond et riche, tanique, à élever en fût et à laisser murir d'autant plus longtemps que le cuvage a été long. Vin rouge de nouveau cépage à haut potentiel de qualité.

Bon vin de primeur en traitant les grappes par macération carbonique.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Rondo

Origine : variété obtenue fin des années 80 par H. Becker à l'Institut de Viticulture de Geisenheim (Allemagne) à partir de Saperavi Servenyi (précoce de Malingre X vitis amurensis) et de Saint Laurent. Le nom de Rondo lui a été attribué en 1995
Maturité : précoce (mi septembre)
Densité moyenne / degré alcoolique : 1082 / 1O,5°
Acidité : 10
Aspect : grandes grappes ouverte aux beaux grains bleus, assez gros, feuilles non découpées. Baies au jus blanc (ce qui est rare pour les hybrides)
Maladies et dommages : très bonne résistance aux maladies. Les été humides il peut être attaqué par l'oïdium après véraison et nécessite un soufrage préventif.
Débourrement moyennement hâtif, peut donc craindre les gelées tardives. Les baies craignent les sécheresses suivies de pluies qui les font gonfler jusqu'à l'éclatement.
Vin : après cuvage normal, vin rouge d'une belle couleur, profond, plein, aux tanins fins. Vin rouge de nouveau cépage à haut potentiel de qualité, à la belle rondeur et souplesse qui le fait parfois préférer au Regent

Vin rosé fruité après éraflage total de la grappe et cuvage d'une à deux heures.  
Possibilité d'en faire un vin blanc, un blanc de noir comme avec les pinots noirs.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Pinotin

Origine: variété d'origine suisse obtenue en 1991 par Valentin Blatner par croisement de Pinot Noir X Interspécifique non communiqué.

Maturité: première époque hâtive, début octobre.

Aspect : grains ronds, de grosseur moyenne, bleu foncés, grappe allongée, assez aérée.

Maladies et dommages : vigne très résistante et aux maladies cryptogamiques

Vin : fruité qui présente les qualités de son géniteur, le Pinot noir.

 

Nero

Origine : croisement hongrois de 1965 obtenu par Joseph Csizmazaia à Eger
(
(Médoc noir X perle de Csaba) X (S.V. 12375 X Gardoyini))

Maturité : première époque précoce

Aspect : belle grappe dense, baies au goût agréable 

Maladies et dommages : très bonne résistance aux maladies, peu sensible aux gels tardifs.

Vin : fruité, léger.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Cabernet Cortis

Origine: variété d'origine allemande, obtenue en 1982 à Fribourg par croisement de Cabernet Sauvignon et de Solaris.

Maturité: première époque hâtive, début octobre.

Aspect : grains ronds, de grosseur moyenne, bleu foncés, grappe allongée.

Maladies et dommages : vigne très résistante aux maladies cryptogamiques

Vin : fruité qui présente des qualités de son géniteur, le Cabernet sauvignon : un vin riche et charpenté.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Muscat bleu

Origine : interspécifique Suisse (Garnier 83/2)

Maturité : précoce (parfois attaqué des guêpes)

Aspect : belle grappe lâche, baies ovales au goût bien marqué de muscat, chair colorée de bleu
Maladies et dommages : très bonne résistance aux maladies, peu sensible au gel hivernal, sensible à la coulure lors de la floraison dans les emplacements non protégés des vents.

Vin : au parfum de muscat. Pour vins d'apéritif avec sucre résiduel.

 

A venir ...

 

 

Léon Millot (HPD) (192.2 Kuhlmann) vinifera x riparia x rupestris

Origine : Mr. Léon Millot était viticulteur et pépiniériste à Mandres sur Vair dans les Vosges. Mrs Kuhlmann et Oberlin, ses amis hybrideurs de cépages, lui ont dédié cette variété
Maturité : première époque
Densité moyenne / degré alcoolique : 1085 / 11°
Acidité : 8
Taille : cordons de 3 à 5 m en raison de sa vigueur
Aspect : grappes petites à grains serrés, feuilles non découpées
Maladies et dommages : légèrement sensible à l'oïdium. Repousse à fruit à 50 % après gelées tardives.
Qualités : cépage très productif
Vin : bon vin rosé (de couleur rouge car ce cépage est teinturier) après cuvage d'une nuit et éraflage total de la grappe. Vin à laisser dormir au moins une dizaine d'années après long cuvage avec les rafles.
Bon vin de primeur en traitant les grappes par macération carbonique.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Maréchal Foch (HPD)  (188.2 Kuhlmann) vinifera x riparia x rupestris

Origine : identique à celle du Léon Millot
Maturité : première époque
Densité moyenne / degré alcoolique : 1080 / 10,5°
Acidité : 9
Taille : cordons de 4 à 5 m en raison de sa vigueur
Aspect : grappes petites à grains serrés, feuilles non découpées. Fort semblable au Léon Millot, il s'en distingue par ses sarments herbacés et plus rouges.
Maladies et dommages : Sensible à la pourriture grise. Repousse à fruit à 50 % après gelées tardives. Peut être atteint de coulure.
Qualités : cépage très productif
Vin : bon vin rosé (de couleur rouge car ce cépage est teinturier) après cuvage d'une nuit et éraflage total de la grappe. Vin à laisser dormir au moins une dizaine d'années après long cuvage avec les rafles.
Bon vin de primeur en traitant les grappes par macération carbonique.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Triomphe d'Alsace (HPD)  vinifera x riparia x rupestris

Origine : Mr. Eugène Kuhlmann, Alsacien
Maturité : première époque hâtive
Densité moyenne / degré alcoolique : 1090 / 11,5°
Acidité : 9
Taille : cordons de 5 m en raison de sa vigueur
Aspect : grappes petites à grains serrés, feuilles non découpées
Maladies et dommages : Sans doute le plus résistant des hybrides. Repousse à fruit après gelées tardives.
Qualités : cépage très productif
Vin : bon vin rosé (de couleur rouge car ce cépage est teinturier) après cuvage d'une nuit et éraflage total de la grappe. Vin à laisser dormir au moins une dizaine d'années après long cuvage avec les rafles.
Très bon vin de primeur en traitant les grappes par macération carbonique.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Baco noir (Baco 1) (HPD)  Riparia x Folle Blanche ? ou Riparia x Piquepoul ?

Origine : Hybride obtenu par Mr. Baco, instituteur dans les Landes dans l'entre deux guerres
Maturité : première époque hâtive, début octobre
Densité moyenne / degré alcoolique : 1090 / 11,5°
Acidité : 9
Taille : vigueur élevée, cordons de 3 à 4 m
Aspect : grappes petites à moyennes,allongés, à grains serrés, feuilles non découpées
Maladies et dommages : oïdium sans gravité, mais le cépage craint le soufre. Mildiou mozaique, en septembre sur les jeunes feuilles.
Repousse à fruit après gelées tardives.
Remarques : vigne hybride anciennement fort répandue mais délaissée actuellement et remplacée par Léon Millot et Maréchal Foch.
Vin rouge ne laissant pas le dégustateur indifférent tant il est riche en extraits mais sans être foxé pour autant.
On aime ou grimace...
Le raisin est à ce point riche qu'on peut en tirer une piquette (vin de sucre) encore bien coloré et riche.
Vinifié en blanc (avec malolactique), fermenté à 18°C, il donne un rosé, presque rouge, qui accompagne très bien les grillades de l'été.

Retour au tableau des cépages   Retour haut de page

Accueil ] Remonter ] Suivante ]

©

Les textes et images de ces pages sont soumis aux lois belges et internationales en matières de droits d'auteur et de Copyright..
L'utilisation à fins privées est autorisée. Tout autre usage, particulièrement à fins commerciales  est soumis à une autorisation préalable octroyée par CEPvdqa asbl.
Première mise en ligne du site en février 2000; dernière en janvier 2016
L'auteur de ce site est enseignant et titulaire d'un master en sciences de l'éducation